La France a investi un stock de capital considérable dans les politiques de la ville depuis son lancement officiel en 1977 ! L’addition se chiffre maintenant en dizaines de milliards d’euros. Dans la plupart des cas, en pure perte. La politique de la ville regroupe de nombreuses thématiques au point qu’elle a changé de périmètre à de nombreuses reprises. La Cour des comptes notait dès 2012 que l’analyse des crédits versés par l’Etat est rendue difficile par la confusion des politiques urbaines. (…)