Covid-19 : Quelle stratégie pour notre agriculture ?

Alors que notre agriculture est mise à mal en cette crise de coronavirus, il faut déjà préparer son redressement. La France, pleine de ressources, doit impérativement maintenir une stratégie de souveraineté alimentaire. Mais pour cela il faut avant tout alléger nos agriculteurs d’un maximum de contraintes logistiques (manque de main d’œuvre, de transports, de produits de traitement) et normatives (durée hebdomadaire de temps de travail, contrats multi-travailleurs). Un mot d’ordre : en temps de guerre, il faut privilégier l’urgence. 
Une tribune à lire ici 

Covid-19 : Respectons le confinement !

Coup de gueule de Pascal Perri : les Français qui ne respectent pas le confinement insultent la science et trahissent la République. En effet, ces comportements reflètent la fragilité de notre pays ternie par une négation ambiante de la science et un certain complotisme jugée complice des élites mensongères. Cette insubordination intrinsèque à ce peuple historiquement révolutionnaire met grandement en péril la sécurité collective face à un virus qui n’a pas de frontières.
Une tribune à retrouver ici

Glyphosate : condamné ou acquitté ?

Un débat au coeur de l’actualité animé par Fabrice Lundy en direct du plateau TV de Village Semence ; avec :

  • Gil Rivière Wekstein, journaliste et auteur de « Glyphosate : l’impossible débat »
  • Stéphane Sanchez, Directeur de la FNSEA Grand Bassin Parisien
  • Guillaume Cabot, agriculteur et administrateur des Jeunes Agriculteurs

 

Une alimentation de qualité : c’est quoi ?

Pour ouvrir le Salon de l’Agriculture, un sujet qui nous concerne tous pour le talk Stop Intox animé par Fabrice Lundy en direct du plateau TV de Village Semence ; avec :

  • Josselin Saint Raymond, Directeur de l’Association Nationales Pommes Poires
  • Gilles Brochard, Directeur pédagogique à l’ESJ Paris, journaliste et critique gastronomique
  • Danielle Duret, nutritionniste et sociologue de l’alimentation

 

Pesticides : stop aux peurs infondées

Économies d’énergie : ambitions et contradictions du gouvernement

Réforme des retraites : sa préparation est-elle à la hauteur de ses ambitions ?

Taxation de Google : un solde de tout compte un peu pauvre

RECOURS PERMANENT À LA DETTE : LA « DROGUE » FRANCAISE

Le capitalisme au chevet de la planète ? Chiche !

On entend régulièrement que l’écologie n’est pas soluble dans le capitalisme. Pour Pascal Perri, économiste et géographe, c’est une erreur. Selon lui, le capitalisme implique la concurrence et donc la recherche de l’innovation pour se différencier.
Les faits sont là. Qui a fait baisser la consommation des véhicules de moitié depuis 10 ou 15 ans ? Ce n’est ni l’État ni la pensée écologiste mais bel et bien les constructeurs !
Que dire du transport aérien qui a vu augmenter le nombre de personnes transportés de 60% quand dans le même temps les émissions de gaz à effet de serre n’ont augmenté que de 15%, soit 4 fois moins vite ? Cet écart est le fruit de l’innovation. Pour Pascal Perri, l’innovation et l’incitation sont bien meilleures que la contrainte ; il nous dit pourquoi :


- PAGE 1 sur 8 -

Articles précédents  

loading
×