Le Nutella, révélateur des limites des Etats généraux de l’alimentation ?


Un pot de 950g de Nutella à 1,41 € ! Qui dit mieux ? En lançant cette promotion à prix cassé, Intermarché a déclenché ces dernières semaines une grande vague médiatique. “On a frôlé l’émeute dans plusieurs villes de l’Est, comme Forbach, Haguenau ou Revigny-sur-Ornain”, rapporte Le Monde. France TV info évoque même une “bagarre” à Ostricourt dans le Nord, “obligeant la gendarmerie à intervenir”.

Il y a trop d’argent dans le foot ! Et alors ?


Le football est par excellence le terrain des idées reçues. Il n’est pas traité comme une industrie, ce qu’il est pourtant devenu ! On en parle avec condescendance souvent au mépris de la vérité. Les footballeurs sont trop payés, les clubs bénéficient de l’argent public, ils ne payent pas d’impôt. Tout ceci est faux et archi faux ! (…)

«Fake news» : Pascal Perri prend la parole sur le Figaro Vox.


Le public a peu conscience des conditions de production de l’information (ou dans certains cas de la désinformation). Il peut avoir tendance à considérer que la vérité se trouve en dehors des circuits traditionnels des médias. Pourtant, l’espace digital fait l’objet de surenchères permanentes dans le sensationnel et les contrevérités. Protégés par leur irresponsabilité, les GAFA laissent diffuser des informations qui sont en effet dans certains cas des «fake news» (…)

Notre-Dame-des-Landes : les dessous d’un rapport sur-médiatisé


« Notre-Dame-des-Landes : Edouard Philippe est-il en train de vendre le réaménagement de l’actuel aéroport ? » (LCI), « Vers un abandon de Notre-Dame-des-Landes? » (BFM TV), « Notre-Dame-des-Landes : la porte ouverte au réaménagement de l’actuel aéroport » (Le Figaro). « Là où, jusqu’à présent, le raisonnement était de savoir si on faisait Notre-Dame-des-Landes ou rien, le rapport propose deux solutions : la construction de Notre-Dame-des-Landes ou le réaménagement de l’aéroport de Nantes Atlantique » (Edouard Philippe). Le rapport de la mission sur le transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes a été largement commenté. Il en ressort que le gouvernement a désormais le choix entre deux options : construire un nouvel aéroport ou réaménager l’ancien.

Viande : Terra Nova raconte des salades !


Think tank classé à gauche, Terra Nova a publié à l’occasion des Etat Généraux de l’alimentations (#EGAlim) une note sur la nécessité de réduire drastiquement notre consommation de viande. Cette étude reprend de nombreux arguments des milieux écologistes sur les méfaits supposés de la consommation de viande sur la santé et l’environnement.

Les riches ne paieraient pas assez d’impôt 


Une petite musique se fait entendre dans l’opinion selon laquelle les riches et les grandes entreprises ne paieraient pas (assez) d’impôts. La doxa complaisamment relayée par de nombreux médias prend de l’ampleur. Elle se matérialise par des formules chocs comme « Macron, président des riches, Macron, président des banques et de la finance ». La question fiscale est un vrai serpent de mer. Les fiscalistes parlent des « 3 i» pour qualifier notre fiscalité ; iniquité, imprévisibilité, instabilité. La fiscalité française est perçue comme injuste compte tenu de sa complexité. Essayons d’y voir plus clair en distinguant les ménages et les entreprises (…)

Si la politique de la ville était efficace, ça se saurait !


La France a investi un stock de capital considérable dans les politiques de la ville depuis son lancement officiel en 1977 ! L’addition se chiffre maintenant en dizaines de milliards d’euros. Dans la plupart des cas, en pure perte. La politique de la ville regroupe de nombreuses thématiques au point qu’elle a changé de périmètre à de nombreuses reprises. La Cour des comptes notait dès 2012 que l’analyse des crédits versés par l’Etat est rendue difficile par la confusion des politiques urbaines. (…)

La grande distribution veut le beurre, l’argent du beurre et la crémière !


Depuis plusieurs semaines, les journalistes s’intéressent au risque de pénurie de beurre dans certains rayons de supermarché. La question posée est récurrente : qui est le coupable ? Bien avant les vacances d’été, des boulangers et des pâtissiers s’étaient inquiétés de l’envolée des prix du beurre : + 172 % en 20 mois et de sa répercussion sur le prix du croissant. (…)

États Généraux de l’alimentation : l’art de l’enfumage


Les réactions au discours du président de la république, prononcé à Rungis le mercredi 11 octobre, sont plutôt positives[1] et mesurées. Au fil de ce mandat, on découvre l’art particulier du macronisme ; dire une chose et son contraire en même temps. Mais ce type de positionnement peut conduire à énoncer des absurdités. Exemple :
« Nous modifierons la loi pour inverser la formation du prix qui partira du coût de production. » Ouest France[2]
Qu’un Président de la République fasse croire à des agriculteurs et aux Français qu’un prix agricole se déterminera demain à partir du coût de production, c’est une absurdité la plus totale, sauf à fermer hermétiquement toutes les frontières. (…)

Nous sommes trop nombreux sur terre. Pas si sûr !


Aborder la question du malthusianisme rend tout d’abord nécessaire un petit rappel historique pour ceux chez qui les livres d’histoire ne sont qu’un lointain souvenir. Malthus, économiste anglais ayant vécu à la fin du XVIIème / début du XVIIIème siècle est surtout connu pour ses travaux liant croissance de la population et paupérisation de la population. Rencontrant un certain succès grâce ses qualités de pédagogue, sa théorie a largement survécu aux années. En France notamment, elle a été reprise par Jean-Baptiste Say qui affirmait sans ambages : « Il convient d’encourager les hommes à faire des épargnes plutôt que des enfants »…


- PAGE 1 OF 3 -

Next Page  

loading
×