Aménagement des territoires : mettre la France sous cloche ?

Les faits

Depuis quelques semaines, une nouvelle « ZAD » se développe en France et plus précisément à Strasbourg. On y retrouve les mêmes ingrédients qu’à Notre-Dame-des-Landes. Le projet de Grand Contournement Ouest (GCO) de Strasbourg a été validé. Les travaux commencent alors que le chantier est entravé par les actions de ses opposants. Comme dans d’autres conflits, la grève de la faim est l’une des armes utilisées, en complément de la multiplication des recours juridiques. Pour le moment, à quelques rares exceptions près, le dossier ne fait pas la une de la presse française.

Les régimes de retraites sont-ils irréformables ?

Les faits

Jean Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, a demandé un « délai » pour clôturer ses rencontres avec les syndicats. Le projet ne sera pas discuté avant les élections européennes. Il est hautement inflammable ! La réforme des retraites, la plus importante réforme sociale de ces 20 dernières années avance à petits pas. Et pour cause ! La retraite est ressentie comme un acquis social essentiel. C’est aussi le principal centre de coût des dépenses sociales du pays avec une enveloppe de 308 milliards d’euros par an.

[Vidéo] L’État français risque-t-il d’être en situation de faillite ?

Nos finances publiques vont-elles si bien ? Quel est le poids de la dette française ?
Pascal Perri analyse la santé financière de la France en deux minutes.

Stop à l’instrumentalisation de la détresse des apiculteurs

Les faits
« 30 % des colonies d’abeilles sont mortes pendant l’hiver en France » (AFP, 25 octobre 2018), « Abeilles : « une mortalité sans précédent » en Dordogne » (Sud Ouest, 1er novembre 2018), « À Erdeven, le fort taux de mortalité des abeilles inquiète » (Ouest France, 24 octobre 2018), etc. Les titres des articles qui annoncent une forte mortalité des abeilles sont légions. Pointant du doigt la responsabilité des pesticides, ces articles font tous état d’une situation catastrophique de la filière apicole et de la détresse qui envahit les apiculteurs.

[Vidéo] Low cost : stop aux idées reçues !

On parle beaucoup du low cost. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Explications avec l’économiste Pascal Perri pour tout comprendre en deux minutes.

La standardisation des semences est une fake news !

Les faits

Il y a un an jour pour jour, nous avions dénoncé une campagne de publicité du groupe de distribution Carrefour sur les fruits et légumes, que nous avions qualifiée alors de « mensongère » (lire ici) en pointant trois grosses intox. « C’est aberrant mais la loi vous prive d’accéder à des milliers de fruits et légumes » avançait Carrefour. La standardisation des productions agricoles serait une réalité. Cette critique est particulièrement affutée dans le secteur des semences. La réalité est tout autre.

Nicolas Hulot : les lobbys ont bon dos !

En démissionnant du gouvernement, Nicolas Hulot a dénoncé la proximité du pouvoir avec les lobbys, lesquels auraient bénéficié d’arbitrages favorables au détriment de l’intérêt général et de la protection de l’environnement. En ligne de mire notamment, la réforme de la chasse à laquelle il avait participé la veille avec Emmanuel Macron en présence de Thierry Coste, bien connu pour son activité de lobbyiste au nom des chasseurs. Surprenant, pour quelqu’un qui a été un interlocuteur privilégié des gouvernements successifs sur les questions environnementales. La Fondation Hulot défendait bel et bien des intérêts au nom de l’écologie.

80 km/h : le gouvernement fait fausse route

Depuis le 1er juillet 2018, la limite maximale de vitesse est passée de 90 à 80 km/h sur le réseau routier secondaire en France. L’objectif du gouvernement français est de faire diminuer fortement la mortalité sur les routes et les accidents. Impopulaire, la mesure est contestée par plusieurs associations d’automobilistes, ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement et n’a pas convaincu les élus locaux…

SNCF : les vrais enjeux de la réforme

Le 14 juin dernier, le projet de réforme de la SCNF a été adopté par le Parlement français. Le projet de loi « pour un nouveau pacte ferroviaire » prévoit notamment de transformer la SNCF en société anonyme, de fixer le calendrier de l’ouverture à la concurrence prévue au niveau européen, et de supprimer l’embauche au statut de cheminot dans l’entreprise.

L’intersyndicale a d’ores et déjà appelé les cheminots à poursuivre la mobilisation initiée le 3 avril 2018, la plus longue depuis 30 ans. Une grève perlée de deux jours sur cinq, reconductible en fonction des accords syndicaux, qui risque de perturber encore davantage l’été des Français. Pourquoi une telle montée au créneau des salariés de la SNCF ? Quelles conséquences pourrait avoir la réforme sur la qualité du service, les prix, l’état du réseau ? On voit poindre un rejet massif de la politique libérale du gouvernement Macron, et la traditionnelle ferveur à l’heure de défendre des « acquis sociaux ».

Small n’est pas toujours beautiful : la permaculture, une nouvelle croyance…

À l’heure où les débats se concentrent sur la politique de la ville, le monde rural fait état d’un sentiment d’abandon, renforcé d’autant plus par les difficultés que rencontre actuellement l’agriculture française.

Dans l’article « La fierté est dans le pré », publié le 24 mai dans Valeurs actuelles, la journaliste Charlotte d’Ornellas souligne à juste titre ce phénomène. Mais elle semble brosser un portrait pour le moins partiel du monde agricole français, en choisissant deux exemples d’exploitations agricoles au modèle économique bien distinct, dont la ferme biologique du Bec Hellouin (Normandie, Eure) qui pratique la permaculture. Cette ferme ferait actuellement vivre 10 personnes qui y travaillent et consomment ses produits. Un modèle familial, très local, qui prône le retour à des pratiques agricoles anciennes, « à la main », par opposition à l’agriculture moderne, « industrielle », subissant de plein fouet les dures lois du capitalisme. (….)


- PAGE 1 sur 5 -

Articles précédents  

loading
×