Le public a peu conscience des conditions de production de l’information (ou dans certains cas de la désinformation). Il peut avoir tendance à considérer que la vérité se trouve en dehors des circuits traditionnels des médias. Pourtant, l’espace digital fait l’objet de surenchères permanentes dans le sensationnel et les contrevérités. Protégés par leur irresponsabilité, les GAFA laissent diffuser des informations qui sont en effet dans certains cas des «fake news» (…)