CATEGORY / Detox Media

Small n’est pas toujours beautiful : la permaculture, une nouvelle croyance…

À l’heure où les débats se concentrent sur la politique de la ville, le monde rural fait état d’un sentiment d’abandon, renforcé d’autant plus par les difficultés que rencontre actuellement l’agriculture française.

Dans l’article « La fierté est dans le pré », publié le 24 mai dans Valeurs actuelles, la journaliste Charlotte d’Ornellas souligne à juste titre ce phénomène. Mais elle semble brosser un portrait pour le moins partiel du monde agricole français, en choisissant deux exemples d’exploitations agricoles au modèle économique bien distinct, dont la ferme biologique du Bec Hellouin (Normandie, Eure) qui pratique la permaculture. Cette ferme ferait actuellement vivre 10 personnes qui y travaillent et consomment ses produits. Un modèle familial, très local, qui prône le retour à des pratiques agricoles anciennes, « à la main », par opposition à l’agriculture moderne, « industrielle », subissant de plein fouet les dures lois du capitalisme. (….)

Pourquoi interdire le diesel n’est pas (forcément) une bonne idée.


Lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale mardi 4 juillet, le Premier Ministre Edouard Philippe a indiqué que le nouveau gouvernement fera converger la fiscalité du diesel et de l’essence d’ici 2022. Cette mesure s’inscrit dans la droite ligne de la mandature précédente : en novembre 2015, le gouvernement avait décidé de rapprocher d’ici à cinq ans les prix au litre du gazole et

Lunettes : le remboursement intégral coûte plus cher au final !


Rembourser les lunettes à 100%. Voilà une proposition alléchante qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Encore récemment, Emmanuel Macron, alors en campagne, avait proposé le remboursement intégral des lunettes correctrices. Au delà de l’effet d’annonce, il nous semble important d’y voir un peu plus clair car au bout du compte il y a forcément quelqu’un qui paye… Voyons de quoi il s’agit précisemment (…)

La Fondation Nicolas Hulot propage un hoax


Ce lundi 15 mai 2017, à 13h00, Amandine Lebreton – directrice du pôle scientifique et technique de la fondation Nicolas Hulot – animait un Facebook Live. Son objet : l’agriculture biologique et les alternatives aux produits phytosanitaires (…)

Couches pour bébé : « 60 millions de consommateurs » joue sur des peurs


Dans son édition de février 2017, la revue mensuel 60 millions de consommateurs, a procédé à l’analyse de résidus toxiques ou à risques toxiques dans les couches pour enfants. L’information a été largement reprise dans la presse, notamment sur la présence de glyphosate et autres pesticides. Deux marques de couches semblent pourtant trouver grâce : Mots d’enfants (marque repère E Leclerc) et les couches Love et Green Ecologique. Le succès est assuré pour ces deux produits puisqu’ils sont très rapidement indisponibles dans les magasins.(…)

Qualité de l’eau : l’association Que Choisir perd pied


Il est courant de voir déferler dans le débat public des chiffres qui reviennent régulièrement sans que personne ne se pose la question de leurs pertinences. C’est le cas pour l’eau. Il est d’usage de pointer la pollution de l’eau et d’accuser les pratiques agricoles. Mais en sommes-nous si certain ?…

L214 et anti-viande : la propagande par les images


« L 214 dévoile des images choc de l’abattoir porcin de Houdan ». Le titre du Parisien est à l’image des matinales des radios et chaines d’information en continue en ce 17 février 2017. L’association ultra-médiatique est devenue experte dans la diffusion de vidéos montrant l’activité des abattoirs. (Lire la suite)

Les vegans cherchent à imposer leur mode de vie

Depuis quelques années nous assistons à une convergence entre des mouvements écologistes et les plus fervents défenseurs de la cause animale, comme la très médiatique association L 214. Souvent ultra-radicaux, ces militants ne sont en réalité que des groupuscules, agissent avec une complaisance déroutante de la part de la presse. La destruction partielle suite à un incendie volontaire, le 22 décembre 2016, de l’atelier collectif d’engraissement de la ferme de Saint-Martial sur le plateau des Milles vaches a été spectaculaire. Cette action est comparable aux destructions de champs d’expérimentation dans des centres de recherches ou de culture en production chez des agriculteurs.(Lire la suite)

loading
×