Les réactions au discours du président de la république, prononcé à Rungis le mercredi 11 octobre, sont plutôt positives[1] et mesurées. Au fil de ce mandat, on découvre l’art particulier du macronisme ; dire une chose et son contraire en même temps. Mais ce type de positionnement peut conduire à énoncer des absurdités. Exemple :
« Nous modifierons la loi pour inverser la formation du prix qui partira du coût de production. » Ouest France[2]
Qu’un Président de la République fasse croire à des agriculteurs et aux Français qu’un prix agricole se déterminera demain à partir du coût de production, c’est une absurdité la plus totale, sauf à fermer hermétiquement toutes les frontières. (…)